jeudi 29 décembre 2016

Lumière bleue - blue Light

Le Muy (Var), le 20.12.2016 à 16H17

Premiers arrivés en compagnie de Mlle A, nous sommes les premiers partis. La bastide peu à peu va retrouver son calme et les chats revenir. Car seule la petite chatte (Oreo) a continué à fréquenter les lieux au plus fort de la cohue. Nous n'avons plus revu Le Chat (sur la photo) ni Cadbury ni Balisto...

lundi 12 décembre 2016

La trahison des images - The treachery of images

"Les Vacances de Hegel" (1958), Centre Pompidou (Paris 4ème), le 28.11.2016 à 17H02.

À l'exposition "La trahison des images" dont l'éponyme est le plus connu des tableaux de René Magritte, commenté par lui ainsi : "La fameuse pipe, me l’a-t-on assez reprochée ! Et pourtant, pouvez-vous la bourrer ma pipe ? Non, n’est-ce pas, elle n’est qu’une représentation. Donc si j’avais écrit sous mon tableau « ceci est une pipe », j’aurais menti !"

(Source et reproduction du tableau ICI)



C'est une exposition à voir et à revoir, d'ailleurs j'ai bien l'intention d'y retourner avant qu'elle ne ferme ses portes le 23.01.2017. Elle est didactique, bien structurée, à la hauteur de l'oeuvre de René Magritte qui n'était pas seulement un peintre mais aussi un chercheur et un philosophe... Tout d'abord inspiré comme les surréalistes par Lautréamont ("beau... comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie !"), il a ensuite associé des objets liés par une logique : ici le parapluie repousse l'eau et le verre la retient.

"Éloge de la dialectique" (1937)

J'ai été séduite ici par la mise en abyme (la maison dans la pièce vue par la fenêtre). Ce tableau m'a fait considérer autrement cette photo prise il y a 10 ans...

"Les Charmes du paysage" (1928)

Sont-ce les mots ou les images qui importent ?

"Le Blanc-Seing" (1965)

Sur le pan de mur à gauche de la sortie de l'exposition, un tableau d'avant photoshop et le traitement par calques, jouant sur les différents plans...

vendredi 9 décembre 2016

L'Invité Surprise - the Surprise Guest

Cergy-le-Haut, le 05.12.2016 à 10H59

Il était prévu que j'aille tenir compagnie au petit bonhomme chez lui lundi dernier : la crèche était fermée pour cause de journée de formation. Et puis, il s'est retrouvé à la maison de dimanche après-midi jusqu'à hier après-midi jeudi. Ces jours de solitude relative, hors de sa communauté et sans son frère aîné qu'il adore, qui l'adore mais réussit tout tellement mieux que lui, lui ont fait grand bien ! Il aurait pu se lever plus tard, mais son réveil interne sonne à 6H30, 7H00. Heureusement il a fait beau, nous sommes sortis, nous sommes même allés goûter à la bibliothèque de Vauréal, nous avons touché tous les livres de la section bébé, dont celui-ci sorti en 1980 qui est tout à fait d'actualité grâce à l'exposition "René Magritte La trahison des images" qui se déroule jusqu'au 23 janvier prochain au Centre Pompidou.
Le petit homme porte un gilet tricoté main au début des années 80 du siècle dernier. Quoiqu'ayant été beaucoup porté par d'autres, il n'est pas tellement usé et pourra servir encore. De Little Jo on ne peut dire qu'il est un culbuto même s'il ressemble un peu à celui qui est démonté sur la photo. On ne peut dire qu'il est encore bipède même s'il tient debout comme les ours dont parle l'exposition "ESPÈCES D'OURS!" à la Grande Galerie de l'Évolution, jusqu'au 19 juin prochain...

jeudi 1 décembre 2016

Le Chemin des Écoliers - Going the long Way Round

Parc des Buttes Chaumont (Paris 19ème), le temple de la Sibylle dominant le lac au sommet de l'île du Belvédère, le 28.11.2016 à 14H43

L'école maternelle de Monsieur O est située au dessus du parc des Buttes Chaumont. Pour une sortie de classe à la Cité de la Musique, il est plus agréable, plus simple et plus sûr, pour les enfants et leurs accompagnateurs, de marcher sagement via le parc puis l'allée piétonnière Darius Milhaud que d'utiliser les transports en commun...
Mon amie Liliane, venue me rendre visite à Paris, ne connaissait pas le parc des Buttes Chaumont. Je lui ai proposé d'aller à pied, par le chemin des écoliers, jusqu'à la Philharmonie de Paris où se tient actuellement l'exposition "MMM" associant des photos de Martin Parr et l'univers musical de Matthieu Chedid. Nous pourrions peut-être marcher sur le toit de l'édifice afin d'atteindre le belvédère d'où la vue est belle sur Paris...
Le trajet fut plus long que celui des enfants, car nous sommes descendues vers le lac puis avons pris la passerelle en bois et grimpé jusqu'au temple de la Sybille, qui fut longtemps en travaux et inaccessible. Puis nous avons suivi l'avenue de la Cascade, d'où j'ai pris cette photo... Nous passions devant la guinguette Rosa Bonheur quand mon amie m'a demandé si nous arriverions bientôt. Je lui ai alors cité Lao-Tseu :
"Le but n'est pas seulement le but,
Mais le chemin qui y conduit."

La promenade était agréable en effet, distrayante. Le temps était superbe quoique très froid...
Nous sommes enfin arrivées à l'accueil de la Cité de la Musique, pour apprendre que l'exposition était fermée le lundi. Le belvédère aussi était fermé et ce jusqu'à fin mars 2017. Alors, à la station de métro juste en face nous avons pris la ligne 5. Ensuite par la ligne 11 nous sommes arrivées à Rambuteau...

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives