vendredi 25 mai 2007

La Chine *** China

Le 28.04.07 à 9H10 (9;10AM)

Il est bon d’avoir une bannière d’accueil dans une maison. Celle-ci a été offerte à mon père au Vietnam. Mes voisins Li Chun et Xiao Hui, ainsi que le père de Xiao Hui, qui est un lettré, ont été mis à contribution. Ils m’ont confirmé ce que m’avait dit mon père. Sur cette enseigne est écrit (en lisant de droite à gauche) : "passé", "arbre", "aujourd’hui", "fleur". "Le vieil arbre porte une jeune fleur". Mon père affirmait : "vieille souche, jeune fleur". Il interprétait la vieille souche comme étant sa maman et la jeune fleur lui-même
Depuis bien longtemps, la jeune fleur a rejoint la vieille souche. La bannière est à présent sur un mur de notre entrée, puit de lumière sur lequel donnent toutes les pièces de la maison.

Patrick et moi avons la chance de partir dix jours en Chine. Imaginez nous du coté de Shanghai.

I cannot read what is written by my own. My Chinese neighbours told me, it means "old tree young flower". My father told me the same. This banner was offered to him in Vietnam. The old tree is my grandmother, the young flower my father. For such a long time, the young flower and the old tree are reunited. This banner is now hanged in our entrance.

Patrick and I will be in China during ten days. Imagine us around Shanghai next week.

jeudi 24 mai 2007

Paris Montmartre : Le pochoir de Jerome Mesnager

Le 07.05.07 à 15H50 (3;50PM)

Tags, graffitis, collages de mosaïques (Space Invader), les murs de Paris sont les supports de ces modes d’expression modernes. Il ne faut pas oublier les pochoirs des pochoirtistes (joli mot pour désigner ces artistes). Miss Tic est la plus connue. A Montmartre, butte chère aux artistes s’il en est, les hauts de la mythique rue Lepic sont illuminés par cette véritable œuvre d’art de Jérôme Mesnager exposée aux intempéries et aux regards de tous.
En rouge : des liens pour qui voudrait approfondir

In Paris there are plenty graffiti, mosaics on the walls everywhere. Here is a Jérôme Mesnager’s stencil pattern that I found in the so famous Montmartre.
You may discover Montmartre on Peter’s blog. He published today a beautiful post about this part of Paris. You may also click on the links and see more about the artists.

mercredi 23 mai 2007

Vosges : brouillard matinal *** early-morning fog

LE 01.04.07 à 8H20 (8;20AM)

Après un hommage à la pluie et un au soleil, je me dois de rendre hommage au brouillard qui nimbe le plus humble paysage ou le plus modeste objet d’une aura de mystère...
La veille nous avions fêté le changement de décennie de l’épouse de mon plus jeune frère, dans ce gîte de Velotte-et-Tatignecourt (agréé par les Gîtes de France, Vosges du Sud, entre Mirecourt et Epinal). Nous étions 35. Mon frère n’est pas du tout au fait des choses matérielles. Il avait délégué l’organisation de l’événement à sa fille aînée (24 ans) et à son fiancé. C’était super. Une surprise totale pour ma belle-sœur. Même son neveu installé en Chine à Shangaï, marié à une chinoise, était là, avec leur bébé de deux mois.
Le lendemain, le gîte était bien calme, dehors était un petit matin blême...

I paid tribute to the rain and to the sun, I must pay tribute to the fog which gives to the simplest landscape or the most modest object a mystery mood... The evening before we had celebrated the birthday of my youngest brother’s wife, in this lodging of Velotte-and-Tatignecourt (South Vosges). We were 35. My brother is unable to organize something. He had delegated the organization of the event to his elder daughter (24 years) and to her fiancé. It was super. It was quite a surprise for my sister in law. Even her nephew and his Chinese wife living in Shangaï were there, with their two months old baby. The following day, the lodging was quite calm, outside it was a pale early morning...


Même l'intérieur du gîte semblait blême... La cuisine est équipée comme vous pouvez en juger de tout le confort dont il est difficile de se passer à notre époque...

Even the lodging’s inside seemed pale. You can see that it is very comfortably equipped though.


S'il a été possible de dîner à 35 dans ce gite, à l'étage il n'y a que trois (belles) chambres et six couchages.
L'habitation d'à coté a été annexée : il est prévu d'accroire la capacité d'hébergement...
Voyez vous, là vous avez typiquement l’habitat Lorrain, de pays rude et froid. Dans les fermes l'accés se fait dans un couloir. D’un coté les bêtes donnant sur l’habitation, et même parfois directement dans la cuisine (cela, je l’ai vu de mes yeux), de l’autre coté les humains. Le séjour est sur le devant. La cuisine est au fond. Dans l’Ouest de la France, en Loire Atlantique ou en Mayenne dont Patrick est originaire, ce n’est pas du tout le même agencement: l’entrée se fait par la cuisine et sur le coin de la cuisinière, il y a toujours du café au chaud.

We were 35 for the diner and yet only five to sleep there, because upstairs there are only three (beautiful) bedrooms.
This East part of France (from where I am) has a rough and cold weather, so the entrance is usually in a corridor. In the West part (from where Patrick is), often the entrance is directly in the kitchen... and the coffee pot always by the fireside.

mardi 22 mai 2007

Cergy Préfecture : un brin de soleil *** A touch of sun

Cergy Préfecture le 18.05.07 à 17h30

Après la pluie, le beau temps...
Pourquoi les impressionnistes ont-ils tant aimé le Val d’Oise ? Pour sa proximité de Paris ? Pour sa lumière, son ciel ? Parce que dans le Val d'Oise, il n’y a PAS de journée sans soleil...
Bien qu'il n’ait pas fait très beau (c’est le moins que l’on puisse dire), depuis quelques jours, j’ai pu saisir cette scène à Cergy Préfecture, le lendemain de la scène du champ d’orge. La veille la pluie avait tenu le rôle de la fée, le lendemain le soleil a tenu le rôle du magicien.
(Hier : la veille...)

Every cloud has a silver lining...
Why the impressionists did like the Val d'Oise (Oise Valley) so much? For having Paris so close ? Such a beautiful light and skies? Because in the Val d'Oise, there CANNOT be a day without a sun ray... Although the weather was rather bad (it is the least which I can say) for a few days, I have been able to seize this scene in Cergy Prefecture, during the following day of the barley field's scene. The day before the rain has been the fairy, the following day the sun was the magician.
(Yesterday : the day before...)

lundi 21 mai 2007

Boissy l'Aillerie : grain d'orge et grain de pluie *** rain and barley

Boissy l'Aillerie le 17.05.07 à 11h50

Ma ville si près des champs :
Cergy est si près de Boissy l'Aillerie et de son petit chemin sentant la noisette...
J’y avais déniché, l’année dernière, une jachère corail...
Jeudi matin, j'ai voulu la revoir. Les coquelicots l'avaient désertée, mais ce petit chemin m'a offert un autre trésor : un champ d'orge aux barbes emperlées de pluie...
Au bout du chemin, on ne trouve pas toujours ce que l'on espère.
On trouve mieux, souvent...
(Demain : le lendemain...)

My town so near the fields :
Cergy is very close to Boissy l'Aillerie and this small path, where I found last year a crimson red fallow. There were no more poppies on last Thursday. And yet... I found another treasure : a barley field full with pearls of rain.
It often happens we don't meet what we hope. It often happen we meet then something else better that we did not even imagine before.

(Tomorrow : the day after...)

L'hirondelle *** Swallow

Le 16.07.2006
Un petit signe pour Icarus qui aime tant les oiseaux.
Que cette hirondelle lui porte chance.
(Les commentaires sont fermés sur ce message "bonus")
This picture is for Icarus who loves so much birds.
May this little swallow bring luck to him.
(The comments are closed on this message "special feature")

dimanche 20 mai 2007

Les mésanges bleues *** Blue tits

Le 19.05.07 à 14H25
Les petits sont sortis du nid ! SIX ! Ils étaient six boules de duvet dans un SI petit nid ! Si vous n’avez jamais assisté au premier vol de petites mésanges, essayez de visualiser le vol de Woodstock, le copain de Snoopy. La tête en bas, faisant des loopings incontrôlés. N’arrivant ni à atteindre un quelconque objectif visé, ni même à prendre de la hauteur. Alors lorsque l’on a réussi à se poser sur un perchoir confortable, à hauteur raisonnable, on y fait une longue pause, on se repose, on prend la pose. Pain béni pour la photographe.
Les parents alimentent encore leurs petits et je puis vous assurer qu’ils sont bien moins dodus et beaux à voir que leur progéniture. (Il y a un troisième larron sur "Jardin de Marguerite".)

The blue tit babies left the nest! SIX! They were six down balls in a SO small nest in my garden! If you never attended the first flight of young blue tits, try to visualize the flight of Woodstock, Snoopy's buddy. On back to front, uncontrolled loops. Neither managing to reach the expected goal, nor to even take height. Then when one managed to land on a comfortable and having reasonable height perch, one haves there a long break, one poses. That’s godsend for the photographer. The parents still feed their babies and I can assure you that they are much less chubby than their offspring. (You may click on the link and see another one on my garden blog "jardin de marguerite")

Le 19.05.07 à 14H20

mercredi 16 mai 2007

La Roche Guyon et Haute Isle : l'habitat troglodytique

Le 05.05.07 à 12h15
La région parisienne a essentiellement un sous sol calcaire. Ce sont d’anciennes carrières creusées par l’exploitation du gypse ou pierre à plâtre pour la construction de Paris notamment. Les fontis ou dépressions par effondrement qui s’y produisent parfois sont extrêmement dangereux. Près de Cergy, nous avons le site de Pontoise et ses souterrains dont certaines maisons ont dû être évacuées. Ou certains coins de la forêt de l’Hautil où il est défendu de bâtir ou même de se promener.
La région parisienne ce sont aussi de belles falaises crayeuses le long de la Seine notamment. A l’aval de La Roche Guyon, le long de ces falaises, les boves sont des excavations caractéristiques creusées dans la falaise utilisées comme garages ou ateliers. Elles font de 80 à 100 m2 env. et sont fermées par des portails.
The chalky cliffs throughout the Seine River were dug to make garages or cellars closed by wood gates. These ones where photographied at La Roche Guyon

Le 05.05.07 à 17h00 (5;00PM)
A l’amont de la Roche Guyon, le village troglodytique de Haute Isle est creusé dans le calcaire. L’église de l’Annonciation (1670) au clocher émergeant seul de la falaise est fermée au public depuis 1999 pour cause de risques d’éboulement. Au milieu d’un enchevêtrement de tombes et d’ifs séculaires sa longue façade et son clocher émergeant seul de la falaise ne sont guère faciles à photographier.
This church (1670) near La Roche Guyon was also dug in the cliff. It must be closed because of crumblings in 1999.

Demain est le jour de l’Ascension, et l’occasion du dernier long viaduc de Mai puisque la Pentecôte n’est plus jour férié en France. A moins d’actualité brûlante, la prochaine mise à jour de Cergipontin et mon retour sur les blogs amis se feront lundi prochain
Tomorrow is a holly day in France. So, I'll neither publish nore comment my blog-friends's blogs until next Monday.

mardi 15 mai 2007

La Roche Guyon : le château et le village *** castle and village

Le 05.05.07 à 15h20 (3;20PM)
La Roche Guyon est un village du Vexin Français, connu surtout pour son château et son donjon dominant la falaise crayeuse. Le château était au départ un château troglodytique (dès le Xème siècle). Il a beaucoup évolué au cours des siècles.
Les 5 et 6 mai derniers, comme tous les ans, avait lieu la manifestation "Entre Campagne & Jardin". Nous y allons tous les ans. Alors cette année j’ai préféré traîner un peu dans le village.
La Roche (Rock) Guyon is a village known especially for its castle and its keep dominating chalky cliff. At the beginning (X century), the castle was troglodytic. It evolved much during centuries. Every year, took place the "Between Countryside & Garden" event. Every year, we go. Then this year I preferred to trail a little in the village.


La Roche Guyon est aussi un charmant village rive droite dans un méandre de la Seine. Elle a des habitants. Elle vit dans le présent et la réalité.
La Roche Guyon is also a beautiful village at the right side of the Seine River. Its inhabitants are living in the present and reality.


Sur l'étiquette : "Ne mettez pas vos doigts dans la cage"
"Don't put your fingers in the cage"

lundi 14 mai 2007

Auvers sur Oise : le vitrail *** stained glass


Le 07.05.07 à 17h50 (5.50PM)

Il y a le glorieux extérieur de la façade orientale de l'église d'Auvers sur Oise par Van Gogh.
Voici le modeste intérieur de la façade occidentale de l'église d'Auvers sur Oise par Cergie.
Accessoirement, et cela n'a AUCUN rapport avec la photo, il y a trente ans aujourd'hui, Patrick et moi gravions nos noms au bas d'un parchemin.

There is the glorious Eastern frontage’s outside of Auvers sur Oise’s church by Van Gogh.
Here is the modest Western frontage‘s interior of Auvers sur Oise’s church by Cergie.

Incidentally, and yet that has NO correlation with this photograph, thirty years ago on the 14th of May 1977, Patrick and I engraved our names at the bottom of a parchment.

dimanche 13 mai 2007

Cergy le Haut : la coulée blanche *** the white yard

Le 19.04.07 à 16h45

La promenade des deux bois qui est au bout de notre impasse, nous l'avons toujours appelée la coulée verte. Et bien oui, en principe elle est verte puisqu'elle est engazonnée. Mais il lui arrive de faire la coquette. En ce moment elle est toute blanche de pâquerettes. Je l'ai déjà montrée toute jaune de fleurs à la fin de l'été. Elle aura peut-être été auparavant toute jaune de sécheresse.
De toute façon, elle reverdira à l'automne. La coulée verte est vraiment une modèle d'adaptation et d'opportunisme. Il y pousse même des orchidées...
Je n'aurais pas publié cette photo si Maxime n'avait pas photographié un jardin de marguerite

We have a green yard just at the end of our small street. It was a time I spoke with you often about it. Just now, it is no more a green yard. Actually it is a white yard because of daisies. It was there and then I took my new profile picture.
You may click on the link and see Maxime's daisy fiels. His marguerite's garden .

vendredi 11 mai 2007

Nancy : la place Stanislas



La place Stanislas de Nancy (XVIII ème) est la plus belle du monde selon moi. Je ne vais pas la décrire, je vous donne le lien du SYNDICAT D'INITIATIVE pour ceux que cela intéresse. La place est surtout belle de ses portes dorées à l’or fin du ferronnier Jean Lamour. Elle est piétonne depuis 2005. C’est très agréable.
Sur la photo de détail, l’on aperçoit la façade de l’Hôtel de Ville. Sur la gauche, la grille s’adosse au café Foy qui est particulièrement cher à mon cœur. C’est là que j’ai entraîné Patrick pour discutter le soir de notre rencontre. Là que pendant quatre ans nous sommes le plus souvent venu prendre un café le midi, un pot le soir. Retrouver les amis d’une façon informelle.

I’ll tell you today about the years when I was student in NANCY (you may click on the link to reas more -in english-). Her main place is regarded as the most gorgeous royal place in Europe. I agree with that. Actually, I’ve so much memory with this place and the town her-self. The forests all around her for instance are full of wild asparagus just now (at the same time that the blossoming of the lily of the valley). Was student in Nancy and lived there during nine years. Patrick, my future husband and I were in a café just in that place the first time we met.

Le 01.04.07 à 17h20 (5.20PM)

Sur la photo d’ensemble, à gauche, l’angle de l’opéra national de Nancy et de Lorraine. J’y ai vu "Le cheval évanoui" de Françoise Sagan (1935-2004) et "Adieu Berthe" joué par Francis Blanche (1919-1974). Tout cela ne me rajeunit guère.
J’aime bien cette photo. Le soleil a été compréhensif. Il a éclairé la rue Sainte Catherine, la porte Sainte Catherine au fond et les bâtiments qui m’intéressent. Le dernier immeuble au bout de la rue et à coté de la porte est l’école d’agronomie de Nancy où Patrick était étudiant (elle a déménagé depuis). En prolongement de la rue, au-delà de la porte, imaginez le pont au dessus du canal et la rue que j’enfilais pour arriver au bureau d’études où a commencé ma (brève) vie professionnelle. J’ai plein, plein de souvenirs de cette place. La statue de Stanislas, dont je vous parlerai peut être un jour. Les 24 heures de l’agro pour véhicules à locomotion humaine dont mon école d’architecture a gagné la première édition. Le parc de la Pépinière. Le musée des Beaux Arts.
Oui. Des souvenirs à Nancy, j’en ai. Et sa place Stanislas est la plus belle du monde...

On this picture at the left corner the Nancy and Lorraine Opera House. At the end of the Sainte Catherine street, at the right side of it, the school where Patrick was an agronomist student. A little further there is a bridge across the East Canal. Try to imagine the street where I started working.
Yes, I’ve so much memory about this town and this place. Nancy’s Stanislas place is really the most gorgeous place in the World.


jeudi 10 mai 2007

Auvers sur Oise : le cimetière *** the cemetery

Le 07.05.07

Vincent Van Gogh n’a pas vécu très longtemps à Auvers sur Oise. Il y est arrivé en mai 1890 et y est mort le 29 juillet de la même année. Ces trois mois ont suffi pour les associer à tout jamais. J’ai déjà montré la fameuse tombe couverte de lierre où il enterré aux cotés de son frère Théo. Aujourd'hui, je préfère vous montrer cette petite pietà douloureuse qui est sur la tombe d’une autre artiste. Car si Van Gogh était le plus illustre, beaucoup d’impressionnistes ont peint les paysages restés les même à ce jour. Et il y a encore bien des créateurs à Auvers sur Oise.
Vous pouvez cliquer sur le libellé "Auvers sur Oise" pour voir les deux messages précédents

Vincent Van Gogh was not such a long time in Auvers sur Oise. He arrived in May 1890 and died on July 29 the same year. These three months were enough for associating them both forever. He is buried in the cemetery near his brother Theo. I already showed their famous ivy covered grave. So, I prefer to show you this small painful pietà which is on the tomb of another artist. Van Gogh were the most famous, nevertheless many impressionists have painted the remained intact landscapes. Many creators live and work still now in Auvers sur Oise.
You may click on "Auvers sur Oise" and see two previous posts

Le 07.05.07 à 18heures00 (6;00PM)

La rose ancienne commence à s’épanouir en une longue bande étroite près de l’entrée principale. Je suis contente de ne pas avoir manqué sa floraison cette année.

The ancient rose bush is blossoming in a long narrow flower bed close near the main entrance of the cemetery. I am glad having seen its pretty flowers this year.

mercredi 9 mai 2007

Giverny : le musée d'art américain *** American art museum

Le 05.05.07 à 14h25 (2;25PM)

Le Musée d’Art Américain de Giverny est implanté tout près du jardin de Claude Monet. Beaucoup d'artistes de tous pays ont été attirés dans ce village (1885-1915). Une EXPOSITION leur est consacrée jusqu'au premier juillet.
En hommage au Maître, dans le jardin du musée a été semée cette petite prairie de coquelicots.

This poppy field was sown in the American art museum’s garden in Giverny. In that little pretty village not far my home lived and painted the impressionist painter Claude Monet. He created there his beautiful and so famous garden. I published twice about it yet. You may click on the link AMERICAN ART MUSEUM to read more (in English).

mardi 8 mai 2007

Le 8 mai 1945...



Conflans Sainte Honorine est la capitale française de la batellerie. Beaucoup de péniches y sont sédentarisées à quai...
Elle est aussi la ville de Michel Rocard qui fut son maire de 1977 à 1993.



Tous les 8 mai (aujourd'hui donc) l'on commémore le 8 mai 1945 et la signature à Berlin de l'armistice de la deuxième guerre mondiale qui mit fin à la barbarie nazie.
Conflans Sainte Honorine se souvient. Ici, la place sur le port, que je vous ai déjà montrée, s'appelle "Place des Victimes de la Déportation".

Prise le 06.05.07

"Le Quai des Martyrs de la Résistance" la prolonge...

Prise à Vassieux en Vercors, le 06.04.2007 à 15h20

Le débarquement allié avait eu lieu le 6 juin 1944 en Normandie. Les maquisards du plateau du Vercors attendaient des livraisons d’armes. Par crainte que la résistance communiste ne prenne trop de puissance, seules des armes légères leur avaient été parachutées. Lorsque le 24 juillet 1944 des planeurs ont été visibles dans le ciel de Vassieux en Vercors, comment ses habitants auraient-ils pu imaginer que c’était la mort qui fondait sur eux ? Les planeurs étaient allemands et transportaient des mercenaires russes qui ont fait 73 victimes civiles.
Village martyr, fait compagnon de la libération par le Général de Gaulle en août 1944, Vassieux en Vercors compte aujourd’hui 283 habitants.

dimanche 6 mai 2007

Courcelles sur viosne : les talus *** slopes


OH ! Que j'aime les talus !
Les talus sont l'oeuvre de la nature et de l'homme : blé et siliques de colza verts, herbes folles, ombelles de carotte sauvage.
OH ! How I do like slopes !
Slopes are the work of both Nature and Man: green corn and rape's siliquas, wild grass, white wild carrot's umbels.

Le 1er mai à 10h40 (10;40 AM)

C'était la traditionnelle brocante du premier mai à Courcelles sur Viosne et la petite route était bien embouteillée. Une sauge sauvage mauve se hausse du col sur la gauche de la photo pour voir passer la caravane...
On the first of May, there is ever a second hand trade in Courcelles sur Viosne, and every time the road usually so quiet is completely jammed. This year it was still the case as you can see on this picture.

vendredi 4 mai 2007

Paris : la Gare de Lyon

Le 26.04.07 à 06h58 (6;58 AM)

Le festival international des jardins de Chaumont sur Loire a été inauguré samedi 28 avril dernier. Jeudi 26 avril, il y a huit jours, nous y étions pour la "première". J’en parlerai plus tard. Je l’espère...
Nous avons voyagé en transport en commun via la station du RER A Gare de Lyon (rive droite de la Seine), la Gare SNCF d’Austerlitz (rive gauche de la Seine), la gare SNCF d'Onzain (rive droite de la Loire). Chaumont sur Loire est rive gauche. Nous avons donc passé deux ponts, l'un à pied, l'autre en autocar.
Les réseaux routiers, ferroviaires et fluviaux tissent les mailles des paysages.

On this picture taken from a bridge across Seine River you can notice the railway station Gare de Lyon’s belfry.
At the same time this picture is showing the three structuring items of human landscapes: the railway, the road, the river.


jeudi 3 mai 2007

Cergy Préfecture : les 3 Fontaines...

Escalier de secours des 3 Fontaines, le 02.05.07 à 15h30 (3;30PM)

Patrick et moi avions besoin de nous faire faire des photos d’identité conformes à la norme ISO/IEC 19794-5 ; 2005. Nous sommes allés au centre commercial des Trois Fontaines de Cergy hier après midi. La nouvelle norme cela veut dire, une expression neutre, pas de lunettes, tirage couleur recommandé.
Pourtant c’est beau le noir et blanc... Non ?

Patrick and I needed to have identity photographs in conformity with standard ISO/IEC 19794-5; 2005. We went in the Cergy's Trois Fontaines shopping centre yesterday in the afternoon. The new standard means having a neutral expression, no glasses, color recommended.
And yet, black and white is beautiful... Isn't it ?

mercredi 2 mai 2007

Vercors : l'école de la Forêt des Coulmes (2) *** the scool in the forest (2)

Le 07;04.07 à 17h05 (5;05PM)

C’est un tout autre sujet que je voulais aborder aujourd’hui, mais deux commentaires du message précédent m’ont interpellée.

Maxime : "Ancienne école, sans doute. Mais il a l'air bien inquiétant, ce bâtiment sombre, comme éclairé de l'intérieur. Et les barreaux aux fenêtres... Je n'aurais pas aimé y être écolier."
Vertige : "Ça sent la liberté tout partout autour de cette vieille école et de ses barreaux... Vive la liberté!"


Il me faut défendre l’honneur de cette école. Nous allons faire le chemin à l’envers. Je vais montrer des photos que je n’aurais pas publiées autrement et en profiter pour vous imposer un message assez long. Dériver sur quelque chose que j’ai envie de dire depuis un moment.

Cette école était éclairée sur le pignon, le soleil rasant tout juste sa façade arrière. Cela m’a permis de prendre le même type de photo de ses deux façades. Il m’a plu d’obtenir cette impression étrange de bâtiment dans la nuit au milieu d’un paysage lumineux. Je m’y suis imaginé Dom Balaguère et Garrigou redisant la troisième messe basse... La photo ne lui rend pas justice, de même que les photos d'identité anthropomètriques ne rendent pas justice aux présumés innocents, leur conférant des gueules d'assassins.
Les barreaux ont été posés ultérieurement à la fermeture de l'école, en prévention des incidents et du vandalisme.


Le 07;04.07 à 16h00 (4;00PM)

Pour arriver à cette école nous n’avons fait que monter. Après l’école nous n’avons fait que descendre...
Nous étions déjà bien montés pour arriver au village de Malleval. Ensuite nous avons fait la route à flanc de falaise. Nous nous sommes arrêtés au début de la forêt au Pas du Pré Coquet. On voit les arbres se jetant vers le ravin. Les enrochements. La forêt qui n'est pas encore très dense.

Le 07;04.07 à 16h40 (4;40PM)

Voici la route en rétro, juste avant d'arriver à l'école.
Il n’y a pas de construction autour d'elle. Elle est tout à fait isolée.

Il faut imaginer ce qu’était la vie autrefois dans cette forêt. Les familles y travaillant et habitant dans des huttes. Les enfants devaient y venir aléatoirement en fonction de leurs disponibilités. Du travail auquel ils devaient prendre leur part. Lorsque la forêt a été moins exploitée ou que les conditions d’exploitation ont changé, se sont mécanisées, il n’y a eu petit à petit plus d’enfant à scolariser...



La prière de la Forêt...
Ce bout de papier a été retrouvé par mon frère aîné dans les affaires de notre père. Papa avait changé deux mots de sa main pour adapter ce texte à l’Afrique : "pirogues" au lieu de "navires" et "daba" au lieu de "houe". Il avait rayé les "mentions inutiles"...
Au Vietnam puis en Côte d’Ivoire puis à Nancy, notre père a mis sa vie au service de la forêt. A Abidjan, nous habitions la réserve forestière du Banco à l’écart de la capitale. Nous y vivions dans une maison sur une colline. Derrière la maison, les singes se balançaient de branche en branche en hurlant. J’aurais beaucoup à raconter de notre vie d’enfants libres dans la brousse...
Sans doute, quelque part, cette école ressemble-t-elle à la maison sur la colline dans la forêt du Banco...
Cette magnifique forêt de hêtres des Coulmes, plus que nulle autre, mérite qu'on lui dédie cette prière.

Les mots de la fin seront pour Jean :
"Paix , énergie , Vérité !"

I posted yesterday a picture showing a school in a forest and today I’m explaining why this school closed. The children who were studying in this school were living with their parents in small huts because their parents were working in the forest. The school closed when there were less needs of wood and when working methods were different.
My eldest brother found this typed paper which belonged to my father. On it is written the prayer of the forest.

"Man I am the heat of your hearth during the cold nights of winter, the friendly shade when the sun of summer burns. I am the frame of your house, the board of your table. I am the bed in which you sleep and the wood of which you make your ship I am the handle of your hoe and the door of enclosed tone. I am the wood of your cradle and your coffin.
Listen to my prayer: do not destroy me...
"

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives