vendredi 23 juin 2017

Insomnia

Paris Bellevil!e (Paris 20ème), le mercredi 21.06.2017 à 3H26

Huit fenêtres sur seize étaient éclairées dans la façade d'en face. Une seule l'était des façades de coté, qui projetait une lumière immense devant laquelle parfois une grande ombre inquiétante passait comme un éteignoir... J'ai pris cette photo juste avant que les volets ne se ferment et que j'aille me recoucher... Ce n'était pas le bruissement de la cour intérieure qui m'empêchait de dormir mais la torpeur étouffante de cette nuit... La nuit la plus courte de l'année. Celle du solstice d'été, mercredi 21 juin 2017 à 06h24 (heure locale à Paris).
Dans "le Parisien" du lendemain jeudi 22 (voir aussi ICI), j'ai lu que cette journée, qu'à 3H26 nous avions encore à vivre, serait la plus chaude depuis l'après-guerre (38° à Limoges, 37° à Paris)...

lundi 12 juin 2017

Un Jardin sauvage - A wild Garden

Prises dans le Rhône, le 12.05.2017 à 17H01 et 17H47

La prairie pentue sous la maison des petites-filles n'est toujours pas un jardin. Depuis qu'il n'y a plus de chèvres (ICI et vues d'ensemble avec la cabane) c'est heureusement le cantonnier du village qui débroussaille la bande de terrain qui leur était dévolue en même temps que le lopin qui la jouxte plus bas et qui appartient à la commune... Cela ne résout pas le problème, au niveau de la maison, des graminées, boutons d'or, et autres plantes pourvues d'akènes à aigrettes comme les pissenlits que nulle dent gourmande ne menace ; ce qui n'est guère gênant en soi si ce n'est dans le petit coin à fraisiers (qui sont des vivaces) et à tomates ou courgettes (des annuelles). Alors la grand'mère des petites-filles a désherbé pendant qu'elles étaient à l'école et le grand-père a aidé Mlle A à planter (Mlle A est plus motivée par la culture que la Petite P).
Le magnolia végétait en pot depuis au moins trois ans sur la terrasse à Cergy. Il a été adopté par la petite famille du Rhône...

... à 17H48

Pour le moment, la petite-fille est plus grande que l'arbuste...

Lorsque la Princesse Sturdza a commencé son vaste et merveilleux jardin Le Vasterival en Normandie, elle a tout d'abord planté les arbres dans les taillis là où elle avait prévu qu'ils soient. Elle les a laissé se débrouiller, forcir jusqu'à ce que le parc les gagne les uns après les autres. (Elle nous l'a raconté lorsqu'elle nous a servi de guide : le jardin est trop fragile pour se visiter librement)


vendredi 26 mai 2017

Chat ! - Cat !

Dans le jardin (Rhône) le 12.05.2017 à 17H12

Little Jo a reçu pour son premier Noël (voir message précédent ICI) l'album fluorescent "Regarde dans la nuit" où l'on suit les tribulations d'un chat dans la ville. Peut-être est-ce pour cela que son premier mot a été "chat !" Il l'a dit lorsque nous sommes allés le chercher chez lui samedi pour quelques jours de vacances à Cergy. Il l'a dit lorsque je lui ai montré cette photo de Rocket sur mon écran d'ordinateur... Il l'a redit encore le lendemain en regardant mon écran éteint : "chat !" Little Jo a bien grandi depuis Noël. Rocket a 2 mois de moins que lui. Il a aussi bien grandi depuis fin août 2016 (où il est ICI).

"Chat", ce premier mot inattendu me fait penser à l'épisode de la série "Inspecteur Barnaby" dans lequel les parents de Bébé Betty, John et Sarah, sont en compétition pour le premier mot de leur fille ; ce sera "chien" - "dog". Le Russel Terrier Sykes est un membre très important de la famille. Il apparaît en même temps que John Barnaby à l'épisode 1 de la saison 14 intitulé "Hors-circuit" - "Death in the Slow Lane". L'inspecteur explique à son sergent que Sykes est un "Sprechhund", un "chien à qui parler"... Rocket apprécie sûrement qu'on lui parle mais il aime surtout la compagnie. Il accompagne les filles à l'école, il est près d'elles lorsqu'elles se rendent au terrain de jeux, il est dans le jardin à nos cotés, attentif ou couché pour une petite sieste... Surtout, Rocket est un chat qui parle, mais pas pour ne rien dire : pour signaler sa présence lorsqu'il désire qu'on le fasse entrer, pour dire qu'il veut sortir, faire remarquer que l'une de ses gamelles est vide... ou qu'il a envie d'un câlin...

Mercredi soir, nous lisions un petit livre avant le coucher. Notre fils a appelé pour préciser qu'il passerait la nuit chez nous avant de repartir avec son fils le lendemain matin. J'ai mis le téléphone sur haut-parleur. Little Jo a ri. il a dit : "Papa !". Son père s'est adressé à lui. Il a encore ri. Il a encore dit : "Papa !"

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

Archives